Tragedia

Tragédie à la Mairie de El Alto. Une marche organisée par des parents d’élèves tourne au drame et se termine par la mort de 6 fonctionnaires. Les manifestants, qui demandent que les promesses en matière d’éducation soient tenues, se massent par milliers devant la Mairie pour être entendus par Soledad Chapetón, la mairesse de l’opposition élue l’an dernier. Ils mettent le feu devant le bâtiment et les fonctionnaires s’enferment à l’intérieur, par peur de l’affrontement et pour protéger le matériel et les documents de la Mairie. La police et les pompiers n’interviennent que trop tard et tous les fonctionnaires n’arrivent pas à s’échapper par le toit. Si cette manifestation a pris un tournant dramatique, c’est parce que les tensions sont vives à El Alto ces dernières semaines. En effet, ce dimanche 21 février a lieu la votation pour modifier la constitution afin que le président puisse être réélu une 3e fois. Le gouvernement et l’opposition tentent de se rejeter la faute et de récupérer l’incident à des fins politiques. Le gouvernement accuse la Mairie d’avoir organisé un auto-attentat et d’avoir volontairement empêché ses fonctionnaires de sortir du bâtiment, la Mairie accuse le gouvernement d’avoir incité la population à la violence et d’avoir ralenti le travail de la police. Dans tous les cas, 6 personnes ont fait les frais de la stupidité collective.

.

Photos tirées de la presse

.

alcaldia-ea-incendio

alcaldia 2 alcaldia 3 alcaldia 5alcaldia 4

 

Retorno

Tout d’abord, vous souhaiter à toutes et à tous mes meilleurs vœux pour l’année 2016. Ensuite, m’excuser pour mon silence radio de plusieurs mois. Avec la naissance du bébé et mon congé maternité, je dois avouer que j’ai cessé d’alimenter mon blog. Mais c’est reparti pour une nouvelle année et je compte bien vous donner des nouvelles régulièrement. Donc, c’est la reprise ! Enfin, « c’était », car nous avons recommencé le 4 janvier. Avec de nouveaux défis, comme d’habitude. Cette année, le CIDEM va transférer sa méthodologie d’aide aux femmes victime de violence à la mairie de El Alto. L’objectif : que les Services Juridiques Municipaux des 9 districts de El Alto soient renforcés et fournissent une meilleure attention. Pour ce faire, nous allons organiser des ateliers, des formations, un suivi et des évaluations destinés aux professionnels de ces services. Parallèlement, nous poursuivons notre propre soutien aux femmes en situation de violence. L’équipe du CIDEM est par ailleurs réduite à sa plus simple expression en termes de personnel c’est-à-dire : une avocate, une assistante sociale, un psychologue et moi-même, qui assume le poste de coordinatrice. Je suis particulièrement motivée car mon rôle de coordinatrice prend tout son sens maintenant que nous travaillons en étroite relation avec les Services Juridiques de El Alto et que nous avons tout à (re)construire. Nous avons commencé sur les chapeaux de roue car le personnel de la Mairie de El Alto n’a pas encore été engagé et tous les cas sont donc dérivés vers nos services (!).  En effet, en Bolivie, les contrats de la fonction publique sont annuels et il n’y a pas de stabilité de l’emploi, ce qui représente à mon sens une aberration. En attendant, nous sommes légèrement surmenés.

.

Ci-dessous: le CIDEM commence le transfert de ses compétences et de son modèle d’attention

.

sepamos taller SLIM

TM de Magali Godon

Une fois n’est pas coutume, je vous invite à lire sur mon blog le travail de maturité de Magali Godon, une élève de 5e du Collège de Saint-Maurice. Intitulé « Visiter le monde tout en l’aidant ? », il met en évidence la différence entre le tourisme de masse et le voyage solidaire. Magali a en outre étayé son argumentaire avec  mon expérience  en Bolivie. En effet, elle m’a contactée après l’une des présentations que j’ai effectuées dans les écoles du Valais en octobre 2014 et grâce à des entretiens virtuels, elle a su comprendre ce que je vis et en tirer de bonnes conclusions. Cliquez donc sur le pdf ci-dessous si vous voulez en savoir davantage:

.

fichier pdf TM Magali Godon 5F

.

tm  Magali Godon

Valentin

 

Ricardo et moi avons la grande joie de vous annoncer la venue de VALENTIN ILLANES, né le 24 septembre 2015 à 10h à la Clinique Allemande de La Paz. Avec 52 cm et 4,060 kilos, il se porte très bien et nous comble de bonheur.

Bien sûr, c’est le plus beau bébé du monde, avec ses cheveux noirs et son teint métissé. Je me réjouis de vous le présenter dans ma prochaine lettre circulaire. En attendant, il nous surprend par sa tranquillité et son bon appétit. Il découvre gentiment le monde qui l’entoure et s’habitue au climat et au mode de vie européo-bolivien. Sans compter qu’il a la chance de compter sur la présence de ses grands-parents Suisses pour l’accompagner dans ses premières aventures. Bref, toute la famille se porte à merveille.

.

Valentin Unydos

 

Entrada 2015

Et voilà, c’est passé ! Le grand défilé de rue s’est déroulé au mieux. Quelques semaines de gros stress et deux week-end de folie mais ca en valait la peine. Samedi 5 : répétition générale sous la pluie mais avec bonne humeur ; samedi 12 : la Entrada en costume et dimanche 13 : la fête pour tous les participants (depuis 8h du matin, comme l’exige la tradition). Autant dire que le lundi, je me suis reposée toute la journée. Tout s’est très bien passé et nous avons fait honneur à la Kullawada, la danse que nous représentions. Avec 105 participants dans notre groupe, l’organisation n’était pas des plus simples. Les costumes comportant 7 pièces, les t-shirts au logo de K’alaqaya,  les accessoires de la danse, les 2 repas, les sandwichs, les boissons, le local de fête, la fanfare, les musiciens pour la soirée, etc. rien n’était laissé au hasard. Au final, tout le monde était content et nous avons passé le témoin aux futurs organisateurs de la fête 2016. Un sacré soulagement mais aussi une sensation de vide le lendemain… et de grande fatigue également.

.

ff1 ff2 ff3 ff4 ff5  ff55 ff551 ff552 ff554 ff555ff6

Protocolo

Ce mois d’août a été marqué par différentes événements : fête nationale le 6, jour anniversaire du drapeau le 17 et fête de mon quartier le 15. L’occasion de faire le point sur l’importance du protocole en Bolivie. Dès le plus jeune âge, chaque lundi,  les élèves sont habitués à chanter l’hymne national,  à hisser le drapeau et à participer à l’acte citoyen (acto cívico) durant lequel s’expriment les différentes autorités scolaires. Les rangs sont serrés, les uniformes bien ajustés et on n’entend que la clameur des enfants qui répètent : « sí, señor » aux moments indiqués.  Au fil des ans et à chaque occasion, les jeunes sont amenés à défiler au son de la fanfare et souvent en costume de circonstance. Et toute la communauté raffole de ces démonstrations, qui durent souvent toute la demi-journée. De quoi former de bons petits soldats !

.

desf1 desf2 desf3

 

Sistematización y transferencia

Sistematización : un mot bien en vogue en Bolivie… Difficile à traduire : recueil d’expériences, analyse de pratiques, introspection, capitalisation de connaissances. Il s’agit de se demander ce que l’on fait, comment on le fait, quelles sont les difficultés rencontrées, les améliorations possibles. C’est ce que le CIDEM a entrepris cette année afin de se repositionner et de redéfinir ses priorités. Et dans une bonne systématisation, tous les acteurs ont leur mot à dire. Dans notre cas, depuis les professionnels jusqu’au bénéficiaires du projet, en passant par le conseil d’administration et les institutions alliées. Grand chantier intellectuel qui reflète bien la réalité. En effet, par la même occasion, on trie les documents et les livres accumulés depuis des années pour ne garder que l’essentiel.

 .

SIS4 sis0sis1

.

Transferencia : A court ou moyen terme, le CIDEM souhaite transférer une partie de son savoir et de ses compétences à des instances étatiques (universités et centres gouvernementaux d’attention juridique par exemple). En effet, c’est à l’État d’assumer la prise en charge des femmes qui souffrent de violence et nous désirons l’aider dans cette tâche toute nouvelle pour lui. C’est pourquoi nous organisons des rencontres avec les autorités de El Alto pour leur présenter et tenter de leur transférer notre modèle d’attention intégrale, notre système d’enregistrement des données et de collaboration entre les trois domaines (social, juridique et psychologique).

.

.  trans1 trans2

Guaqui III

Avec deux semaines de retard, voilà les photos de Guaqui 2015. Ceux qui auront suivi mes aventures depuis 2012 se rappelleront que l’on y danse la Morenada en l’honneur de Saint-Jacques l’Apôtre. Cette année, je n’ai pas pu enfiler le costume de Cholita et j’ai donc opté pour une figure incontournable de la Morenada: l’ours Jukumari, endémique des Andes. Accompagnée de ma belle-sœur, j’ai levé mes pattes en rythme au grand bonheur des enfants qui bien évidemment adorent ces énormes ours en peluche. Manque de chance: alors que l’année dernière, il faisait un froid de canard tellement intense que j’ai failli abandonner la danse, cette année a été marquée par des températures particulièrement élevées. Inutile de dire que  nous avons sué sous notre pelage de plantigrade. Enfin, avec cette 3e année, je clos un cycle. En effet, la coutume dit que Saint-Jacques l’Apôtre accomplira vos souhaits pour autant que vous dansiez 3 années de suite pour lui. Reste à croiser les doigts :-)

 

.

fb3 fb4 fb5 fb1 fb2

Ensayo

C’est parti! Samedi dernier a eu lieu la première répétition de la danse que nous présenterons en septembre lors du grand défilé de rue: la Kullawada. L’après-midi a commencé par une offrande à la Pachamama (una mesa) afin que la Terre Nourricière nous protège, que les participants soient nombreux et qu’ils dansent avec allégresse.  Ensuite, nous avons fermé la rue devant le centre culturel et nous avons pratiqué les pas que nos guides avaient préalablement préparés. Du thé et du maïs soufflé (passancalla) nous ont aidés à maintenir le rythme. L’ambiance et la motivation étaient au rendez-vous, ce qui s’annonce de bon augure pour la suite. Car nous allons nous retrouver à présent tous les mercredis, jeudis et vendredis soir pour répéter.

.

fb6 fb7 fb8 fb9 FB10 FB11

Urmiri

Deux jours de détente à Urmiri ! C’est ce que nous a offert le CIDEM afin de décompresser et de ressouder l’équipe. Un vrai bonheur! Ce lieu-dit abrite une source d’eau chaude, des bains thermaux et un hôtel de toute grande qualité, le tout à 2h de El Alto. Si nous avons profité pour nous réunir et aborder quelques points afin de renforcer l’institution, c’est surtout les bains qui nous ont occupés et enchantés. L’eau de la piscine est tellement chaude qu’elle doit refroidir toute la nuit avant que les clients puissent s’y baigner. Et le décor est très soigné: plantes, fleurs et arbustes donnent du charme à l’ensemble. Nul doute, l’équipe du CIDEM en est revenue régénérée !

.

Urmiri 1 Urmiri 2 Urmiri 3 Urmiri 4 Urmiri 5 Urmiri 6 Urmiri 7 DSC04353

12345...8
 

Bureau des anciens Apprenti... |
No-Hassle English Learning ... |
ONG POULO |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | What Tends to make The Comp...
| Las mejores maneras de deja...
| Anacfocmidipyrenees